Retour au profil
visuel principal de la chronique
TOFPOLAR
Légende

Il y a 4 mois | 77 vues

Folie douce de James Crumley

 Chauncey Wayne Sughrue est détective, bien planté dans la petite ville de Meriwether dans le Montana, enfin si les bourrasques et l’alcool le tiennent debout. D’ailleurs, il tente de se remettre d’une balle dans le ventre récoltée au Mexique et qui lui colle de violentes douleurs, un mal de chien. Sughrue pense vaguement à la retraite, même si la solitude lui pèse car les femmes qu’il aime ne sont pas des "dorloteuses". Mais le devoir l’appelle, surtout les emmerdes : quelqu’un vient de rentrer par effraction chez son pote psychanalyste, et un macchabée se tient sur sa route, puis un autre… Bref, Sughrue se reposera quand il sera mort et ce n’est pas pour cette nuit…

 Crumley aime citer ses grands potes écrivains, Kent Anderson ou James Lee Burke. Une bande d’écrivains talentueux, des plumes aussi brûlantes qu’une flambée au whisky. D’ailleurs le dernier roman du maître est un vrai bonheur, la mélancolie au coeur, comme toujours. La prose n'est pas en vers et le style présente de nombreuses aspérités rugueuses, voir un goût prononcé pour le costaud et le féroce, mais les dialogues sont toujours  à mourir de rire. Enfilons nos santiags et une bière, et filons le héro dans des affaires hautement sulfureuses. Sans oublier un dénouement qui ressemble à un coucher de soleil, à la lumière très incertaine. Un solide et flamboyant polar. Excellent.