Retour au profil
visuel principal de la chronique
TOFPOLAR
Légende

Il y a 3 mois | 116 vues

La faille de Franck Thilliez

Sachant que ce qui sépare les vivants des morts est l'activité ou non du cerveau. "La faille" est un jeu dangereux sur le Darknet. Une confrérie secrète recrute des candidats pour voir " la mort en face". Drôle de projet, surtout lorsque la science ignore l'éthique. D'ailleurs l'auteur n'hésite pas sur les effets, joue un mano à mano entre le bien et le mal, poussant ce face à face à son paroxysme avec un brin de grandiloquence. Il s'interroge sur les cerveaux morts maintenus en vie par des machines. On s'attend à une séquence de décallotage en règle. Flippant. Enjeux médicaux, éthiques et politiques, des réseaux sociaux tendus et affamés qui démultiplient les dérives et piétinent les nuances. Enfin, Thilliez invite comme souvent dans ses romans, des pathologies incroyables, des maladies incurables à rendre des savants encore plus fous, capables de tenter les plus sordides diableries.

On termine ce roman en se disant que rien ne vaut mieux que la famille, l'amitié, la présence de son nounours pour dormir et vivre tranquille, loin de ces mondes vertigineux pavés de chemins incertains... Un thriller très classique, mais la mécanique est puissante et le pilote prodigieux. Il soigne avec une infinie tendresse son lecteur. Thilliez, toujours Thilliez…

La version Collector est à paraitre le 9 novembre.