Retour à la page d'accueil
visuel principal de la chronique
xiane
Expert

Il y a 2 mois | 79 vues

Le SDF et la vieille dame

Aujourd’hui est un nouveau jour pour moi : je viens de prendre une décision !

Je vais souffler ce soir mes soixante-dix bougies, seule, et quand dans quelques années je disparaitrai, personne ne sera là pour m’accompagner à ce qu’on appelle pompeusement "ma dernière demeure". Je n’en suis pas triste pour autant, c’est ma vie et ça a toujours été mon choix : vivre seule et sans enfant … sauf que peut être …

*****************************************************************************************************************

Je traîne dehors depuis pas mal de temps. J’ai l’habitude de récupérer les journaux dans les poubelles : la journée je les lis et ça m’occupe et la nuit, quand vient l’hiver, glissés sous les vêtements, ils m’isolent du froid. A mon niveau je participe moi aussi au recyclage !

Déjà, avant de parler du froid, profitons du soleil, les oiseaux chantent à tue-tête et les arbres bourgeonnent. Tiens ! Que cette annonce est bizarre  … !

"Vous avez toujours vécu libre et êtes actuellement sans attache. Je suis dans la même situation. Si vous avez plus de 55 ans et que vous êtes curieux, répondez-moi."

Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ? et si j’écrivais pour savoir ce qu’il y a derrière cette histoire ? faut juste que j’arrive à trouver une feuille et une enveloppe à peu près propres, et si je dépose le tout dans la boîte-aux-lettres du journal, j’économise même un timbre !

Allez, la journée avance et faut que je me trouve un endroit pour dormir ce soir …

*****************************************************************************************************************

Vous vous rappelez de l’annonce dont je vous avais parlé ? j’ai juste répondu "je suis curieux" et j’ai signé ! et bien j’ai reçu une réponse ! Du coup ma curiosité a été encore plus titillée. Je dois rencontrer cette personne jeudi soir du côté de Denfert-Rochereau, dans un petit square de la place. Je ne sais même pas s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, mais la situation me fait rigoler comme un gamin !

C’est dit, jeudi matin j’irai aux douches municipales et je me ferai aussi beau que possible ! Est-ce que je ne devrais pas me raser ?

*****************************************************************************************************************

Nous sommes vendredi et hier, après m’être finalement rasé, je suis allé à mon rendez-vous.

J’ai rencontré une petite dame, plus âgée que moi et qui n’avait pas l’air d’une folle, même si la proposition qu’elle m’a faite m’a paru complètement dingue ! Elle m’a proposé de venir m’installer chez elle à l’automne et de ne repartir qu’au printemps, lorsque les bourgeons commenceront à sortir. Et ce sans contrepartie à part un engagement moral de me tenir correctement, de l’aider éventuellement dans sa vie de tous les jours … ce genre de truc quoi ! J’aurai une chambre pour moi tout seul pendant quatre longs mois ! vous auriez fait quoi à ma place ?

Ben moi j’ai dit oui !

D’autant plus que si le premier hiver se passe "à la satisfaction de tous …" – je sais, ça fait bizarre, mais c’est de cette manière un peu spéciale que cette dame parle ! – "... rien ne nous empêchera de renouveler l’expérience l’année d’après, voire les années suivantes" !

C’est Noël avant l’heure non ? Rigolez pas, mon prénom c’est Noël et devinez surtout ma date de naissance ! le 25 décembre ! mes parents ne se sont pas foulés ! Alors ça fait partie de mon petit humour perso de parler de "Noël avant l’heure" ! ça ne vous fait pas rire ? je vous avais prévenu que c’était de l’humour perso !

*****************************************************************************************************************

L’automne est arrivé. Les jours commencent à sacrément raccourcir. Plus aucune feuille dans les arbres, elles sont toutes sur les trottoirs ! demain c’est jeudi et mon barda et moi avons rendez-vous avec la dame de l’annonce au square de la place Denfert-Rochereau … si elle n’a pas changé d’avis ! sinon tant pis, j’ai l’habitude, ça ne sera pas mon premier hiver passé dehors … En fait cela fait près de vingt ans ! j’ai bien des enfants mais ils sont grands et ils ont leur vie, et surtout leurs soucis, et mon "ex" a demandé le divorce quand, il y a bien longtemps, j’ai perdu mon boulot et qu’elle s’est rendue compte que je n’en retrouverais très certainement jamais … mon "ex" a toujours eu peur de la pauvreté, ça m’étonnerait qu’elle ait changé beaucoup de ce côté-là de sa personnalité !

Donc depuis vingt ans, je traîne dans les rues, sur les quais du métro, dans les wagons. On ne se rend pas compte qu’il devient de plus en plus dur de s’en sortir et à quel point la spirale va vite vers le bas si vous n’avez ni amis, ni famille pour vous tendre la main … !

De temps en temps, je me décroche un petit boulot au noir mais le plus souvent je vis d’aumônes et de ce que je récupère. C’est incroyable ce qu’on peut retrouver dans les poubelles, et pas seulement celles des beaux quartiers mais dans tous … mais je m’égare ! si tout se déroule comme prévu, demain soir je vais dormir avec un toit au-dessus de ma tête, tout seul dans une chambre et surtout dans un vrai lit !

*****************************************************************************************************************

La vieille dame est cool et me laisse vivre ma vie sans être sur mon dos. Elle me laisse aussi lire ce que je veux dans sa bibliothèque. Du coup l’hiver est passé bien vite. De la fenêtre de ma chambre, claire et spacieuse, je vois les bourgeons sur le point de sortir et j’entends les oiseaux chanter à tue-tête.

Demain je refais mon sac … les soirées en tête-à-tête avec la vieille dame vont me manquer …

*****************************************************************************************************************

Et puis le temps a passé et d’année en année, le sans-abri est devenu plus proche de la vieille dame. Ils ont appris à se connaître, à s’apprécier et à se respecter … sans jamais aucune ambigüité !

-           Bonjour Noël, avez-vous bien dormi ? voulez-vous que je vous serve votre café ?

-           Oui s’il vous plait, merci beaucoup madame …

-           Noël ! depuis le temps, vous pourriez m’appeler par mon prénom ! vous savez que c’est Emma ?

-           Avec grand plaisir, merci beaucoup Emma !

*****************************************************************************************************************

Le temps continuait à s’écouler, le SDF avait déjà passé plusieurs hivers à l’abri, sans avoir à se préoccuper du lendemain et il allait bientôt fêter son soixante-cinquième anniversaire !

*****************************************************************************************************************

-           Noël ? est-ce que cela vous ferait plaisir de mettre des bougies sur la buche ce soir ? je sais que c’est non seulement Noël mais également votre anniversaire … et puis j’ai quelque chose de spécial à vous dire …

-           Emma, vous me faites peur ! de quoi s’agit-il ?

-           Rien de bien grave mon ami, rien de grave ! vous saurez tout ce soir !

*****************************************************************************************************************

Et voilà, cela fait plusieurs hivers que je côtoie Noël et il s’est révélé être tel que je l’espérais ! j’ai mis cinq années à mettre mon projet à exécution ! je sais que je ne suis plus seule et qu’il y aura quelqu’un pour me tenir la main au jour de ma mort …

 -           Noël, avant que vous ne souffliez vos bougies, je voudrais vous demander si vous accepteriez de m’épouser ! je sais que ma demande peut vous sembler incongrue et qu’en outre je suis bien plus âgée que vous ! il y a en conséquence de fortes chances que je disparaisse avant vous, et c’est pour cette raison que je vous fais cette proposition ! Si nous nous marions nous continuerons, sans rien changer, à vivre comme nous l’avons fait ces dernières années, à ma mort vous pourrez rester dans ce petit appartement et surtout, vous pourrez toucher la moitié de ma pension puisque vous serez mon veuf … qu’en dîtes-vous ?

Aujourd’hui, c’est le jour de Noël ; c’est également mon anniversaire. Quelque part je suis infiniment triste, mais également tellement heureux que j’ai des envies de sauter sur place tout en dansant tout autour de la table...

-           merci de cette offre plus que généreuse, Emma, vous êtes une grande dame.

-           Joyeux anniversaire cher Noël.

... plus jamais je ne dormirai dans la rue !

-           Joyeux Noël ma chère Emma et merci du fond du cœur.