Retour à la page d'accueil
visuel principal de la chronique
xiane
Expert

Il y a 2 mois | 86 vues

La poupée de Karin

Lundi 13 novembre

Je m'appelle Karin et j'ai 7 ans. Papa travaille toute la journée et maman reste à la maison pour s'occuper de moi. Je ne vais pas à l'école ; je ne vais plus à l'école depuis que je suis tombée malade et que j'ai arrêté de marcher.

Maman dit que je suis très en avance pour mon âge. Je pense que c'est vrai. C'est elle qui m'a appris à lire et à écrire. Maman dit que j'écris très bien et m'encourage à le faire dans ce cahier que j'ai reçu avec toute une pile de livres pour mon anniversaire. J'ai eu 7 ans hier.

Vendredi 17 novembre

Je passe mes journées à lire ou à regarder la télévision assise sur ma chaise et je me rends compte qu'il est très difficile d'avoir tous les jours quelque chose à écrire dans son journal.

En fait, il ne m'arrive pas grand-chose de nouveau à raconter puisque je reste tout le temps sur ma chaise dans cette grande maison où je m'ennuie à mourir.

Dimanche 26 novembre

Grand-mère est venue déjeuner avec nous ce midi. Elle m'a demandé ce que je voulais commander au Père Noël cette année. Je sais bien que je n'ai que 7 ans mais cela fait au moins deux ans que je n'y crois plus au Père Noël ! Par contre, je n'ai pas voulu le lui dire, de peur de la peiner.

Mercredi 29 novembre

Grand-mère m'a apporté du joli papier à lettres dimanche dernier. Alors pour lui faire plaisir, j'ai écrit une lettre au Père Noël et je la lui donnerai à poster la prochaine fois qu'elle viendra nous voir. J'ai demandé à recevoir une poupée qui marche. Il y a plein de publicités pour les jeux et les jouets qui passent en ce moment à la télévision et ça m'a fait un peu envie ce genre de poupée, à moi qui ne peux plus marcher.

Samedi 2 décembre

Grand-mère est passée ce midi et je lui ai donné ma lettre. Elle était toute contente que j'ai utilisé son papier à lettres.

Lundi 4 décembre

Ce journal ne me sert à rien. Je n'ai jamais rien à y raconter.

Mercredi 20 décembre

Cela fait plus de deux semaines que je n'ai pas ouvert ce cahier ni écrit dedans. J'ai envie de le déchirer et de le jeter !

Vendredi 22 décembre

Noël est dans deux jours.

Lundi 25 décembre

Ma poupée est superbe. Elle est grande, blonde, avec de jolis yeux bleus. Elle marche aussi bien que moi avant ma maladie et en plus, elle parle.

Je l'ai appelée Nirka.

Vendredi 5 janvier

Je ne sais pas où ma grand-mère a trouvé cette poupée, mais il se passe de drôles de choses avec elle, des trucs que j'ai du mal à expliquer.

Dimanche 7 janvier

Quand ma poupée parle, elle ne dit pas bêtement "papa" ou "maman" comme toutes ces poupées idiotes, mais elle me parle, elle me parle vraiment !

Mercredi 10 janvier

Grand-mère est passée tout à l'heure et je lui ai demandé où le Père Noël avait trouvé cette poupée. Elle m'a répondu n'en rien savoir, que ça n'était pas elle qui l’avait choisi, mais qu'elle la trouvait très belle.

Samedi 13 janvier

En fait, ma poupée me fait un petit peu peur. Elle me raconte des choses qui me déplaisent, des choses sur ma mère et que je préfèrerais ignorer. J’ai l’impression qu’elle ne l’aime pas beaucoup et qu’elle lui en veut des causes de ma maladie.

Jeudi 18 janvier

J’ai repensé à ce que m’avait raconté Nirka, et je me demande si elle n'a pas raison …

Jeudi 22 février

Je me rends compte que j’ai oublié de demander à Grand-mère qui avait choisi ma poupée puisque ça n’était pas elle. Il faudra que je pense à le faire la prochaine fois.

Samedi 24 février

Nirka est la meilleure amie que j'aie jamais eue. Je sais que ma mère la déteste.

Lundi 24 décembre

Le temps a passé, près d'un an s'est écoulé depuis la dernière fois que j'ai ouvert ce journal.

Ce soir, c'est à nouveau Noël.

Bizarrement, ma poupée a arrêté de marcher ce matin. Papa a essayé de changer les piles, mais il n'a pas réussi à trouver la trappe d'accès.

Je ne sais pas si c'est l'idée de fêter Noël qui me fait me sentir comme ça, mais je suis en ébullition et j'ai comme des picotements dans tout le corps.

Mardi 25 décembre

Papa, Grand-mère, mon journal ! il s'est passé un miracle hier soir !!

Nirka était assise sur une des marches de l’escalier et, alors que ma mère descendait du premier étage, elle n’a pas vu ma poupée, a trébuché en se prenant les pieds dedans et a dégringolé jusqu’en bas des marches sans réussir à rétablir son équilibre ; puis elle est restée là, immobile, un peu en tas, comme une poupée de chiffon, le regard fixe et les yeux grand ouverts, la tête et le cou formant un angle bizarre. J'ai alors eu très peur que Nirka ait été abimée et je me suis précipitée vers elle ! Papa me regardait, les yeux écarquillés et plein de larmes : "ma fille remarche ! ma fille remarche !". C'est alors que j'ai réalisé que j'étais debout et que je tenais Nirka dans mes bras, serrée contre mon cœur.

Quand je suis allée me coucher, j'ai posé ma poupée au pied de mon lit, mais quand j'ai voulu la prendre dans mes bras en me réveillant ce matin, je n'ai pas réussi à la retrouver ! elle avait disparu !

C'est drôle, avec l'accident qui est arrivé hier soir et la mort de ma mère, ni Papa ni Grand-mère n'ont pensé à m'offrir mes cadeaux de Noël... et je n’ai même pas pleuré.