Retour à la page d'accueil
visuel principal de la chronique
Kaem
Etoile montante

Il y a 2 mois | 81 vues

« Ce qui nous consume #1 » de Kentin Jarno

Trois semaines avant le jour J, Ophélie, une talentueuse couturière de second plan chez Alex Ivero, a pour mission de perfectionner les tenues choisies pour un mannequin britannique - Evan Livingstone. Il est beau, séduisant, surdoué (un QI de 176!) et assez… atypique en ce qui concerne les interactions sociales. Le sarcasme, la métaphore ou l’ironie, qui caractérisent tant Ophélie, ne sont pour lui que des définitions qu’il connaît par cœur mais qu’il n’utilise jamais en pratique. Il s’exprime par des phrases factuelles. Dès son arrivée à l’atelier parisien, la tension entre les deux est palpable. Malheureusement, la jeune couturière, fille d’un riche entrepreneur et d’une ancienne mannequin albanaise, semble avoir un avenir déjà tracé par ses parents et par son petit ami Jérôme. Saura-t-elle faire le choix entre la raison et le cœur?

Sans trop entrer dans les détails, l’auteur nous raconte les préparations pour la Fashion Week, loin des flashes qui font la une des magazines de mode. La narration alterne entre la perspective d’Ophélie et d’Evan ce qui nous permet d’en apprendre davantage sur eux et de nous y attacher plus. Le mannequin anglais et la couturière française possèdent des caractères singuliers qui offrent une source inépuisable d’humour. En y ajoutant toutes les particularités des personnages secondaires, on rit beaucoup. L’auteur se moque même de lui-même :

«  - Je suis tombé par hasard sur un auteur français, sur Insta. Le mec s’appelle Kentin Jarno. Tu connais? (…)—Encore un amateur qui se prend pour Victor Hugo, commenté-je. J’imagine la pauvreté littéraire. Ça doit être facile à lire. » 
 

C’est une romance addictive! Heureusement qu’il y une suite car la fin est très inattendue…

Merci à Nathalie et au plouf plouf pour cette belle découverte 😊