Retour à l'espace passion
visuel principal de la chronique
smarx

Il y a 1 an | 180 vues

Galère !

Alexandre vit aux Etats-Unis, entouré de l’amour de son père. Quand celui-ci est assassiné, sa vie va basculer. Il sera recueilli par le frère jumeau de son père (dont il ignorait totalement l’existence). Il va quitter sa maison, son chien, son lycée, ses amis pour débarquer à Paris, bref, il va connaitre la « galère ». Quelques jours après son arrivée dans la capitale, il intègre le même lycée que son père et son oncle. Là encore, c’est le choc. Le système scolaire français et le lycée sont tellement à l’opposé de ce qu’il a connu aux Etats-Unis !

En-dehors du lycée, il est livré à lui-même, son oncle étant très occupé par son travail. Il part alors à la découverte de Paris en empruntant méticuleusement chaque ligne de métro. Il entame également l’inspection du grenier de la maison de famille, pour essayer de comprendre pourquoi son père a quitté la France et pourquoi il ne lui a jamais parlé de sa famille française.

Petit à petit, il va apprendre le français (grâce à Gillian, embauchée par son oncle pour lui donner des cours du soir), se faire de nouveaux amis, essayer d'insuffler un peu de fun dans la vie du morose lycée français. Lorsqu'il fait la rencontre d'une grand-tante niçoise, c'est le coup de foudre. Il la considérera rapidement comme la grand-mère qu’il n’a jamais eue.

Une fois les secrets de famille dévoilés, par-delà le deuil, Alexandre pourra, enfin, vivre pleinement cette nouvelle vie.

Susie Morgenstern nous livre une belle histoire d’amitiés, une histoire de résilience aussi car, comme le dit Alexandre : « On ne peut pas être heureux tout le temps. On ne peut même pas être malheureux tout le temps. »