Retour à l'espace passion
visuel principal de la chronique
Torrend

Il y a 8 mois | 150 vues

Death Note : Une révolution parmi les classiques

Écrit par Tsugumi Oba et dessiné par Takeshi Obata, Death Note est un manga prépublié en décembre 2003 dans le Weekly Shonen Jump. Nous y suivons l’histoire de Light Yagami, un étudiant des plus brillant, révolté, voire répugné, par le monde dans lequel il vit, rongé par les crimes et l’injustice. Lorsqu’un jour, le hasard lui fait ramasser un Death Note, littéralement « cahier de la mort », lui conférant le pouvoir d’éliminer n’importe quel individu dont il connaît le nom et le visage en y inscrivant son nom. Light décide alors d’agir et de créer un monde parfait en purgeant celui-ci de tous les criminels qu’il juge néfastes. Très vite, Interpol se saisit de ce phénomène et une équipe est créée pour enquêter sur cette vague de décès. À sa tête, le mystérieux L, considéré comme le meilleur détective du monde.

Une intrigue riche et haletante qui contraste totalement avec les grands succès de l’époque. C’est notamment en cela que Death Note parvient à marquer le monde du manga, car en 2003, le Weekly Shonen Jump était plutôt versé dans les valeurs positives, avec des œuvres qui mettaient en avant l’effort, le courage, le dépassement de soi, l’entraide et l’amitié, des valeurs typiques du shonen nekketsu. Des œuvres iconiques, comme Bleach, Naruto, Hunter X Hunter ou One Piece, occupaient alors les plus hautes marches du podium en termes de succès auprès du public.

editor_upload_64e7267a9393b6.04750418WSJ.jpg

Death Note arrive donc sur le marché avec une proposition des plus singulières. Ici, nul dépassement de soi, aucune amitié ni entraide, pas le moindre esprit de solidarité. Les belles valeurs du nekketsu sont occultées pour laisser place à des thèmes autrement plus lourds et insolubles. Le bien et le mal, la justice, la mort, l’ambition et bien d’autres encore, sont autant de notions qui seront explorées en profondeur par le manga et l’histoire d’Oba. Des thèmes qui viennent interroger la morale des lecteurs, et qui illustrent de la plus limpide des manières les défaillances et les hypocrisies de la justice. Tout cela dans un univers sombre, loin des touches d’espoir ou d’optimisme que les mangas populaires avaient l’habitude de laisser planer. Le récit développé par Oba et la patte artistique d’Obata se complètent parfaitement afin de livrer une atmosphère qui ne laisse aucune place à la légèreté.

Death Note délaisse l’action des combats épiques et des pouvoirs dantesques, pour se concentrer sur un récit captivant de bout en bout grâce à la dualité entre les deux personnages principaux Light Yagami et L, dont l’égoïsme et l’égocentrisme sont aussi délectables que repoussant. Une dualité sous forme d’enquête policière dont les rebondissements ponctueront l’ensemble de l’intrigue. Pas un seul chapitre du manga ne se déroule sans un élément de surprise. Rarement un manga n’aura bénéficié d’une écriture aussi soignée, de personnages aussi bien caractérisés et développés, ainsi que d’un univers cohérent et réaliste. Encore aujourd’hui, presque 20 ans après sa première publication, Death Note demeure un manga exceptionnel dont l’intrigue s’est hissée au rang de récit impérissable, toujours d’actualité.

editor_upload_64e7279e8fa991.83015726Li l.jpg

C’est en cela que cette œuvre fut en son temps une véritable innovation dans le monde du manga. Death Note a montré à toute une génération habituée aux récits d’action et d’aventure, qu’une bonne histoire pouvait se composer d’autres choses que de combats et de péripéties épiques. C’est pourquoi, il reste aujourd’hui une référence dans la culture populaire tant le scénario, les personnages et les enjeux ont marqué les esprits. Il ne s’agit pas de dire que Death Note est meilleur que telle ou telle œuvre, mais plutôt de rendre justice à la force et à l’audace de sa proposition qui allait à contre-courant de ce qui se faisait à l’époque.  

Avec plus de 35 millions de volumes vendus, pour un total de seulement 13 tomes, Death Note est l’un des mangas les plus vendus au monde. Avec plusieurs rééditions, le manga est encore à découvrir (ou redécouvrir) pour tous ceux qui ne s’y seraient pas encore essayés.

 

editor_upload_64e728668d8e69.73726397Apple.jpg